La PCH aide humaine

Bénéficier d’ « aides humaines », c’est être assisté dans trois grands domaines :

  • les actes essentiels de l’existence, comme faire sa toilette, se rendre aux WC, s’habiller ou se déplacer, etc.
  • la surveillance régulière de personnes pour lesquelles la MDPH a identifié un tel besoin
  • les frais supplémentaires liés à l’exercice d’une activité professionnelle : (essentiellement déplacements)

Lorsque la MDPH décide qu’une aide humaine doit être octroyée à une personne handicapée, celle-ci reçoit une aide financière (PCH) qui lui permettra d’avoir recours à:

Un aidant familial : c'est-à-dire un membre de votre famille. Celui-ci n’est pas salarié, mais dédommagé. Il n’y a pas de cotisation à payer.

Un emploi direct : sauf cas particulier, c’est une personne étrangère à votre famille que vous rémunérez avec des chèques emploi service universels. Vous êtes son employeur. Le chéquier est à demander à votre banque. Vous remplissez chaque mois le volet financier (à donner à votre salarié comme un chèque normal) et le volet social (à envoyer à l’URSSAF de Saint Etienne). Tous les mois l’URSSAF de Saint Etienne vous enverra le montant des cotisations à payer et à votre aidant sa fiche de salaire.

Un service mandataire : c’est en général une association. Elle s’occupe pour vous des démarches administratives (déclaration URSSAF, fiches de salaires) moyennant une petite participation financière de votre part. Attention, dans ce cas, même si le mandataire vous envoie tous les mois le montant des charges à payer, c’est vous qui êtes employeur de l’aide à domicile !

Un service prestataire : c’est une association ou une entreprise. Elle met à votre disposition, en fonction du plan d’aide prévu, une aide à domicile. Dans ce cas vous n’êtes pas l’employeur. Le service prestataire est payé directement par le Conseil Départemental de la Moselle. S’il reste encore un montant à payer, le prestataire vous adresse une facture de la différence.

(voir la liste des services prestataires)


Comment bénéficier d’une aide humaine ?

C’est l’équipe pluridisciplinaire de la MDPH qui identifie et évalue les besoins d’aide humaine. Pour cela, un travailleur social se rend à votre domicile et conçoit avec vous un « plan d’aide humain ». Il s’agit d’un tableau récapitulant l’ensemble des actes à mener sur une journée. Ce plan doit faire l’objet d’une décision en commission avant d’être accepté et financé.

L’aide humaine pour les handicaps sensoriels : une évaluation spécifique

Des forfaits sont proposés aux  personnes présentant une acuité visuelle ou auditive faible, Sans évaluation à domicile, ni établissement de plan d’aide humain.

Le forfait spécifique non-voyant correspond à 50 heures d’aide. Il peut être accordé si l’acuité visuelle est inférieure à 1/20ème.

Le forfait spécifique malentendant correspond à 30 heures d’aide. Il peut être accordé si l’acuité auditive accuse une perte minimum de 70 db.

Attention, l’aide humaine ne comprend pas :

  • Les tâches ménagères
  • La préparation des repas
  • Les courses.